Il fut un homme de bien, il rayonna sur toutes celles et ceux qui ont eu la chance de le rencontrer.
Cette vie si riche, fut interrompue en 1987, à 56 ans par un accident de moto, après lequel, il résida le plus souvent dans le Béarn natal, plus favorable pour d’autres dons tels la sculpture sur bois, l’ébénisterie, son premier métier, et toujours l’écriture, la lecture, la musique.
Sa vie active, Vincent Antoine et moi, nous n’avons pas voulu qu’elle sombre dans l’oubli.

Jean 1931-2017

L’Autobiographie 1993

Ses parents

Album photo

Vers l’Homo Fraternus